La langue savoyarde

 L’aire linguistique francoprovençale (source : JB Martin / Institut Gardette)

Ni langue d’oc, ni langue d’oïl, le francoprovençal (appelé parfois arpitan) est la troisième langue du groupe linguistique gallo-roman.

Issue du latin, elle est donc cousine du français, de l’italien, de l’occitan, du catalan, etc..

C’est une langue internationale, puisque son aire de diffusion s’étend sur trois pays :

 

- France : ancienne région Rhône-Alpes (sauf la quasi-totalité des départements de l’Ardèche et de la Drôme, de même que le sud de l’Isère, de culture occitane) , ainsi que le sud de la Franche-Comté et une partie de la Saône-et-Loire.

 

- Suisse : toute la Suisse romande, sauf le canton du Jura et l’ancien district de Moutier (de culture d’oïl).

 

- Italie : Vallée d’Aoste, ainsi que les hautes vallées piémontaises et les villages de Faeto et Celle San Vito dans les Pouilles.

Le « savoyard » est la forme du  francoprovençal parlée dans les deux départements savoyards. Jusqu’au milieu du XXe siècle, c’était la langue du quotidien, parlée par la majorité de la population (qui l’appelait familièrement son « patois ») et comprise par tous.

Aujourd’hui, si le nombre de locuteurs est en déclin, de nombreux passionnés continuent de pratiquer cette langue et souhaitent la transmettre au plus grand nombre.

 

Pour en savoir plus, quelques liens :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francoprovençal

 

http://www.langue-savoyarde.com (site de l’Institut de la Langue savoyarde)